iampolsk: (Christine de Pisan)
Je dépouille l’homme en moi pour me placer sur le terrain absolu de spectateur impartial, de l’arbitre. Ce spectateur, c’est la conscience transcendantale, désincarnée, qui regarde « son » homme. Quand je me juge, c’est avec la sévérité que je mettrai à juger autrui, mais c’est que déjà, je m’échappe à moi-même. L’acte même de me juger est une « réduction phénoménologique » que j’accomplis avec délices puisque je peux ainsi, à peu de frais, me placer au-dessus de l’homme en moi (Carnets de la drôle de guerre)

Profile

iampolsk: (Default)
iampolsk

September 2017

S M T W T F S
     12
3456789
1011121314 1516
1718 1920212223
24252627282930

Syndicate

RSS Atom

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 25th, 2017 06:03 am
Powered by Dreamwidth Studios